Corderie Vincent devient OTEXIO !

Corderie Vincent change de nom et devient OTEXIO pour s’affirmer comme un acteur de référence des solutions de protections textiles pour le recyclage et le traitement des déchets, en Europe.

À l’occasion du salon POLLUTEC, Corderie Vincent dévoile sa nouvelle identité et son nouveau nom : OTEXIO. Spécialiste des protections textiles (filets et bâches), notamment pour les professionnels du recyclage et de l’environnement, OTEXIO poursuit une stratégie de développement ambitieuse en France et en Europe qui s’appuie sur les valeurs historiques de l’entreprise.

Un nouveau nom pour porter une stratégie de développement ambitieuse

Entreprise familiale indépendante basée près de Lyon et historiquement spécialisée dans la fabrication de cordes, Corderie Vincent a, depuis 20 ans, étendu progressivement ses activités dans la conception, la fabrication, la commercialisation et l’installation de systèmes de bâches et de filets, adaptés à toutes les problématiques de protection et de sécurité de ses clients.

De la protection par bâches et filets des déchets transportés par camions, à la sécurisation des opérations de bâchage par des systèmes innovants brevetés en passant par des solutions qui réduisent les nuisances liées à l’exploitation des déchets : envols, poussières, odeurs, etc. .L’entreprise dispose d’un savoir-faire reconnu par ses clients, tous acteurs de premier plan de leurs secteurs d’activités (environnement, recyclage et  transport).

OTEXIO, nouveau nom de l’entreprise, évoque le textile et la technicité de ses produits tout en soulignant sa volonté de renforcer sa présence internationale en Allemagne notamment, où elle a ouvert un bureau à Cologne.

Guidée par une vision de développement à long-terme dynamique  et maitrisée, OTEXIO souhaite s’affirmer comme un acteur innovant de référence des solutions de protection textiles en Europe pour le recyclage et le traitement des déchets.

Des valeurs historiques au cœur du projet de l’entreprise

Le projet de développement d’OTEXIO s’appuie ainsi sur des fondamentaux solides et sur trois valeurs fortes qui guident l’entreprise depuis sa création :

• L’attention : parce que les équipes, toujours à l’écoute de chacun de leurs clients, se déplacent sur le terrain pour apporter les solutions les plus adaptées à leurs besoins.

• La fiabilité : parce que la fiabilité, qui s’exprime quotidiennement par la confiance, la responsabilité, le respect et l’engagement mutuels, autant que par la qualité des solutions proposées, constitue le ciment de l’organisation.

• L’inventivité : Parce que l’innovation, placée depuis toujours au cœur de l’entreprise, constitue le principal moteur de son développement, illustrée par l’envie d’aller toujours plus loin, et par l’engagement et l’enthousiasme des équipes. OTEXIO, c’est aujourd’hui 10 marques, 8 brevets déposés et une dernière innovation de rupture présentée sur POLLUTEC : PROTECBENNE® Bio, sac plastique  de protection des bennes100% biodégradable et compostable,.  LA solution pour réduire les coûts d’exploitation liés au lavage intérieur des bennes qui transportent des déchets collants, liquides, alimentaires, etc. 

 

Pour Dimitri Durieux, Directeur d’OTEXIO : « en 20 ans, notre entreprise familiale a su s’imposer auprès des acteurs de l’environnement, du recyclage, du transport et de l’industrie, comme un spécialiste reconnu des filets et bâches de protection. Avec OTEXIO, nous sommes tous fiers d’entamer une nouvelle étape de notre histoire, toujours guidée par nos valeurs et la satisfaction de nos clients, en France et en Europe. »

À propos d’OTEXIO

Entreprise familiale indépendante, OTEXIO est le spécialiste des solutions intégrées de protections textiles  pour le recyclage, le traitement des déchets, le transport et l’industrie. En quête permanente d’innovation, elle conçoit, fabrique, commercialise et installe des systèmes de bâches et de filets de protection, standards et sur-mesure. OTEXIO emploie aujourd’hui 25 personnes en France et en Europe et a réalisé un chiffre d’affaires de 6 M€ en 2017.